novembre 2019
L M M J V S D
« Jan    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

L’obligation d’affichage des prix, même pour la SNCF…

 Comme vous avez pu le remarquer, il n’y a aucun affichage des prix clairs et précis dans les gare et dans les trains. Pourtant la SNCF est aussi une société commerciale et ne peut donc pas…

échapper à l’arrêté du 3 décembre 1987, voici l’extrait :

 affichage-prix

Source : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000689147&idArticle=LEGIARTI000006883553&dateTexte=20090409

Dans un rapport du 15 octobre 2008 : Rapport d’information sur la politique tarifaire de la SNCF, page 52, ce rapport nous parle d’usagers dégourdis et de non-dégourdis ( comme quoi l’internet est très utile si l’on veut faire des économies 😉 )

La transparence et la lisibilité des offres de la SNCF pour les « dégourdis » et les « non dégourdis » Les critiques adressées à la SNCF dans le domaine de la lisibilité des tarifs visent la pléthore des offres et de renseignements divers conjuguée à l’absence de réponse à des questions simples permettant au consommateur de faire des choix en toute connaissance de cause.

Il est incontestable qu’au premier niveau de la compréhension des offres de la SNCF, il existe un partage en deux catégories, celle des utilisateurs confirmés d’Internet que l’on pourrait appeler les « dégourdis »  au  sens informatique du terme et les autres, les « non dégourdis » qui n’ont pas d’accès au site de réservation de la SNCF ou bien qui n’ont ni la capacité ni le goût d’en découvrir les subtilités.

Une autre catégorisation pourrait distinguer les plus flexibles et les moins flexibles.

Les « dégourdis », en explorant les sites Internet de la SNCF fréquemment et en profondeur, sont à même de débusquer les incohérences du système, les offres intéressantes et celles qui le sont moins.

Même si la SNCF certifie que les informations communiquées à la clientèle sont les mêmes quel que soit le canal utilisé – documentation papier, guichets ou sites web – , il est clair que l’internaute chevronné dispose d’une accessibilité incomparable à l’information et se trouve être le mieux à même de saisir les offres intéressantes.

À cet égard, le foisonnement des offres pour les TGV est tel qu’on pourrait le considérer comme une série de tests en vraie grandeur des réactions du marché.

Pour répondre à ce type d’objections, la SNCF a mis à l’étude une simplification de son système d’offre.

Et voici le rapport du Député M. Hervé MARITON, pour les courageux à lire attentivement …