octobre 2017
L M M J V S D
« Jan    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Méta

En Bourgogne, il existe des filtrages illégaux, car interdire n’est pas accompagné

Défendons le développement de nos communes et notre service public ferroviaire : ni les agents de contrôle rebaptisés aujourd’hui agents de bord, ni les nouveaux agents de filtrage commandités par le conseil régional de Bourgogne ne sont autorisés à empêcher un usager de monter à bord d’un TER ou d’un TGV, qu’il possède ou ne possède pas de titre de transport. C’est illégal !!!


Les seules autorités, légales et habilitées, sont la police nationale et la gendarmerie nationale ainsi que les équipes assimilées assermentées à cet effet, pour des raisons de sécurité et sureté publique. Quoiqu’il en soit, quelque soit la profession, lorsqu’un usager demande la présentation d’une carte professionnelle à un agent quelque soit le corps d’état, il y a obligation pour ce dernier de présenter sa carte professionnelle comme dans tous les métiers professionnels.


Villeneuve-sur-Yonne, 06h42 ce vendredi 5 juin 2009, une équipe de 4 agents habillés de blousons rouges marqués TER réalise un filtrage sur les quais pour accéder au train avec plus ou moins de fermeté. 07h38 même opération. 10h28, la même équipe réalise un autre filtrage sur les quais pour accéder au train. Si ce n’est pas la première fois en six mois que cette équipe réalise l’action que le conseil régional à commandé en partenariat avec la SNCF sur les quais de la gare de notre commune, c’est tout comme.

« Bonjour monsieur, équipe de filtrage pour accéder au train, pourrions-nous voir votre titre de transport s’il vous plait ?» « bonjour messieurs, je possède en effet un titre de transport, pourrais-je voir votre carte ou badge professionnel au préalable s’il vous plait »

L’arrêt à Villeneuve-sur-Yonne dure moins de deux minutes. La suite aurait du être : « voilà ma carte professionnelle monsieur…voilà mon titre de transport monsieur…bon voyage et bonne journée monsieur…bonne journée messieurs ».

Il n’en fut rien : « votre titre de transport monsieur ? » « montrez moi votre badge et je vous montre mon titre de transport » « non monsieur, je suis SNCF TER, montrez moi votre titre de transport » « excusez-moi mais vous n’êtes pas habilité à nous interdire de monter à bord du ter »


L’usager, tenant son vélo d’une main, et tenta d’ouvrir la porte de l’autre main mais l’agent de filtrage bloqua la porte afin d’empêcher l’usager de monter à bord. L’usager réussissant malgré tout à ouvrir la porte, le second agent sur les 4 présents intervient afin de calmer le jeu alors que le clac d’enclenchement des fermetures automatiques avait retenti sur le quai. Par respect envers les autres voyageurs déjà à bord afin de ne pas les pénaliser dans leur trajet, et inquiet que le train parte sans attendre, l’usager présenta finalement son titre de transport. Aucun de ces 4 agents n’a souhaité présenter son badge professionnel ni fournir son nom. Trois agents de filtrage regardaient la situation et 1 seul intervenait. Aucun n’a présenté son badge professionnel. Nous ne les avons jamais vu, nous ne savons pas d’ou ils sortent, aucune référence professionnelle portée sur les vêtements en dehors d’un blouson rouge marqué de bleu TER. De quel droit mettent-ils la pression sur les usagers ?


Nous ne sommes pas des voyous M. Patriat. Aucune information en gare, et même si cette information existait, nous sommes en droit de monter à bord du Ter sans titre de transport.


SERVICE PUBLIQUE : Légalement, nous sommes en droit de monter à bord sans titre de transport et nous avons l’obligation de nous adresser au chef de bord (contrôleur) pour acheter un titre de transport au tarif de bord ou au tarif normal si la gare de rattachement est fermée. Ne pas s’acquitté de cette tâche est enfreindre la loi et devient donc une fraude. Il appartient à l’agent de bord de s’en assurer et de verbaliser les fraudeurs par le biais de procès verbaux.


A l’encontre de la loi, qui oblige que toute ventre de titre de transport ferroviaire doit se faire dans l’enceinte de la gare, le conseil régional de Bourgogne a mis sur les rails des AGC équipés à leur bord de distributeur automatique de vente de titre de transport. Et désormais, le conseil régional de Bourgogne veut nous nous interdire l’accès à bord des ter sous prétexte que nous devons posséder un titre de transport avant de monter à bord ? Mais ou va-t-on ? M Patriat, M Joder, Mme Catillon, la loi existe et elle est identique pour tous. Nous vous demandons de la respecter ! Au lieu de mettre sur le quai des agents qui ne travaillent que 10 minutes toutes les heures, mettez les à bord des Ter pour aider les équipes composées d’un seul agent de bord.


Honnêtement, nous avons été conciliants depuis plus de cinq mois consécutifs, en vous alertant sur les difficultés et les améliorations rencontrées au quotidiens, aussi bien sur la régularité, les correspondances, la saturation de certains des agents de bord, la sous-capacité hebdomadaire des Ter à certaines heures ou journée d’affluence, les disfonctionnements de vos services de communication et services commerciaux, les risques à venir…trop c’est trop !


Être un client quotidien depuis plus de 10 ans, c’est connaître la majorité des habitués, qu’il soit usager même si vous ne connaissez pas son nom, qu’il soit chef de gare, technicien de service, agent de bord, maître chien, guichetier, responsable commercial, …ils ont été et seront demain encore près de nous sur le terrain afin d’assurer le relationnel client et répondre à nos besoins, aussi bien le jour que la nuit.


Légalement, l’usager à l’obligation de posséder un titre de transport pour voyager à bord d’un train et uniquement pour voyager. La SNCF assurera alors toute la prise en charge nécessaire en cas d’incident à bord de ce train. Que M Guillaume Pepy annonce qu’il n’a pas plus de budget, que Mme Pallud Burbaud annonce qu’elle ne possède pas de ressource, ce n’est pas une raison pour que cela soit à notre détriment, administrés icaunais et clients usagers en faisant appliquer sur le terrain des solutions illégales et en augmentant le tarif de nos titres de transport en juillet prochain.

M. Patriat, au prochain incident de ce type de nature, empêcher des accompagnants d’accéder au quai, empêcher des clients et des usagers de monter à bord, même en présence des autorités policières, s’il n’y a pas de raison certifiée de sureté et sécurité publique, des plaintes seront portées et vous en serez responsables.

Leave a Reply

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green

*