octobre 2017
L M M J V S D
« Jan    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Méta

Améliorer les infrastructures inférieures à 20 km

Améliorer les infrastructures de dessertes territoriales inférieures à 20 km : c’est possible pour Lyon-Bourg en Bresse (18km), Marseille-Aix-en-Provence (12km) et Nantes-La Roche-Les Sables d’Olonne

Rappel des caractéristques techniques de la section de voie n°56074 (ex 5012) Laroche-Migennes/Auxerre-Saint Gervais :

  • catégorie tarifaire : grande ligne interurbaine de catégorie D à trafic moyen,
  • longueur : 19,5 km
  • point de mesure : Chemilly-Appoigny
  • voie unique de Chemilly-Appoigny à Auxerre-Saint-Gervais
  • gare de commande : Auxerre
  • ligne à périodes de fermetures de circulation
  • ligne équipée du dispostif d’arrêt automatique des trains DAAT de Chemilly-Appoigny à Auxerre-Saint-Gervais
  • distance de couverture des obstacles : 1500 métres
  • poste de temporisation (croisement des trains sur voie évitement) Monéteau-Gurgy.

Donc peut beaucoup mieux faire en matière de sécurité et de temps de trajet même sans électrification !

Comment prendre ( ou bien surtout ne pas prendre ?) la décision d’adapter l’infrastructure aux caractéristques des matériels roulant de type AGC (automoteur grande capacité – thermique ou bi-mode -160 km/h) voire de type AGV (automoteur grande vitesse thermique ou bi-mode -220km/h) des trains à mission de type « liaison directe INTERCITES » à 110 km/heures de moyenne soit Auxerre-Paris en 1h30 !

Hé bien ailleurs qu’en région Bourgogne, c’est possible !

***

Le réseau se modernise et se développe : mises en service de Lyon-Bourg en Bresse (doubler les voies sur 18 km), Marseille-Aix-en-Provence (12 km de voies) et Nantes-La Roche-Les Sables d’Olonne.

Le 15 décembre a été mise en service la nouvelle ligne TER Lyon-Bourg en Bresse.
27 mois de travaux ont permis de doubler les voies sur 18 km, d’agrandir 6 ponts, de rénover 14 passages à niveau et 8 gares.
Par ailleurs, 23 rames « nouvelle génération » sont mises en service sur la ligne, permettant une offre supplémentaire de 50% aux 6 500 voyageurs quotidiens.

Le 15 décembre, la nouvelle liaison ferroviaire entre Marseille et Aix-en-Provence a été mise en service au terme d’un important chantier de modernisation.
L’investissement de 160,5 millions d’euros a permis le doublement de 12 km de voies, la mise en place d’une signalisation automatique à commande centralisée, la création de 3 nouvelles haltes dans la banlieue marseillaise, l’aménagement de 5 gares, la modification d’une trentaine d’ouvrages d’art et la suppression de 5 passages à niveau.
Grâce à cette nouvelle ligne, sécurisée et fiabilisée, le trafic TER est doublé et atteint 96 trains par jour. 10 000 voyageurs tous les jours devraient en bénéficier.

Le nouveau tronçon électrifié reliant Nantes aux Sables d’Olonne en passant par La Roche-sur-Yon a été mis en service après avoir été inauguré le 11 décembre dernier par Dominique Bussereau, secrétaire d’Etat en charge des Transports.
105 millions d’euros de travaux sur 3 ans ont permis de réaménager et électrifier la ligne.
La cité balnéaire vendéenne se trouve maintenant à 3 heures 15 de Paris sans changement de train.

Source : Lettre mensuelle de Réseau Ferré de France n° 24 du 26 janvier 2009 éditée par la direction des relations extérieures et de la communication
Directeur de la publication : Patrice Kreis
Rédactrice en chef : Sylvie Gelade

Réseau Ferré de France
92, avenue de France,
75 648 Paris Cedex 13

1 comment to Améliorer les infrastructures inférieures à 20 km

  • Le reveil du train

    Voir ici :

    http://ddoppler.blog.lemonde.fr/2005/10/16/2005_10_septembre_2005_/

    Lors d’un comité de ligne Yonne-Paris qui s’est tenu à Sens le 21 septembre 2005, le président de la région de Bourgogne a clairement dit que l’électrification de la ligne Auxerre-Laroche-Migennes ne se ferait pas durant son mandat.

    Il semble donc qu’un consensus soit établi dans le respect des compétences des départements, et en concertation avec les communes et leurs groupements, en matière de schéma régional des infrastructures et des transports.

    Il semble que le consensus consiste à maintenir la Belle endormie au cœur d’une « Ecorégion », sorte de réserve naturelle comprise entre Troyes, Vierzon, Nevers et Chaumont.

    **

    *

    La vocation de cette « Ecorégion , dont l’écart des réseaux rapides doit même être considéré comme un atout, serait d’être une zone de calme, une réserve écologique, un lieu de nature touristique particulière s’accommodant d’un relatif isolement …

    Donc, afin de préserver le calme et de permettre à ses habitants de continuer à « marcher en dormant » , ou à l’inverse à « dormir en marchant » , en toute tranquillité, le consensus établi consisterait à surtout ne rien faire, à ne construire ni même améliorer aucune des routes ou voies ferrées qui relient Auxerre aux villes limitrophes !

    **

    *

    Dans ce nouveau contexte 2005, les prises de position du maire d’Auxerre en avril 2001, celles des candidats aux élections législatives de juin 2001, celle du conseil municipal unanime en avril 2002, mais également celles renouvelées en mai 2003 lors du traditionnel discours d’inauguration de foire d’Auxerre en présence du représentant de l’Etat, du président du conseil régional, du président du conseil général et du maire de la ville relèveraient du passé ?

    « juin 2002 – une motion a été voté par le conseil municipal d’Auxerre : je fais mienne ses conclusions. Je propose de demander à l’Etat l’inscription comme opération prioritaire l’amélioration de la liaison Auxerre-Laroche dès 2004. Il s’agit d’une opération coûteuse et, naturellement aux cotés de l’Etat, la région mais aussi le département de l’Yonne et la communauté des communes de l’auxerrois seront appelés à son financement. Nous venons de lancer une nouvelle étude sur la modernisation de cette ligne, étude payée pour moitié par la région et pour moitié par le département ».

    « mai 2003 – la révision du contrats de plan est l’occasion pour la région d’abonder les crédits destinés à l’amélioration des voies entre Auxerre et Laroche-Migennes. Les présidents des quatre conseil généraux ont approuvé ces nouvelles dispositions, qui ont reçu également l’accord de l’Etat : des crédits de 10 millions d’euro vont donc être consacrés au cours des trois prochaines années à l’amélioration de la ligne Auxerre-Laroche. Les travaux seront effectués par Réseau Ferré de France. »

    **

    *

    Que sont devenues les études annoncées ?

    Ont-elles même été réellement engagées ?

    A qui le résultat chiffré sous forme de document public aurait-il été communiqué ?

    Il semble que l’appel aux collectivités territoriales soit resté sans suite…

    La réponse serait même plutôt du genre « courage , fuyons ! »

    **

    *

    N’est-il pas surprenant que depuis mars 2004, les comités de ligne Auxerre-Paris se fasse à Laroche-Migennes le 8 décembre 2004 ou à Sens le 21 septembre 2005, mais surtout pas à Auxerre ?

    Auxerre, la Belle endormie, devra donc persister à rêver à d’hypothétiques études en vues des études afin de savoir s’il est vraiment nécessaire de faire des études …

    Il est ainsi de la réponse faite le 11 octobre 2005 par le ministre des transports au député d’Auxerre : «je voudrais dire à Jean-Pierre Soisson qu’en ce qui concerne la liaison autoroutière entre Troyes, Auxerre et Bourges, les études nécessaires devraient démarrer début 2006 pour permettre la saisine de la commission du débat dès la fin de l’année prochaine. »

    Courage, étudions, étudions … il en restera probablement quelque chose en 2008 ?

    **

    *

    Pour ce qui concerne la desserte ferroviaire, il convient donc de s’en remettre aux nouvelles dispositions qui résultent d’ordonnance du 6 juin 2005 portant « allégement » des procédures d’adoption et de révision des schémas de services collectifs et suppression des schémas multimodaux de services collectifs de transport (le terme « allégement » étant un euphémisme pour dire « suppression » :

    Depuis le 9 juin 2005, la région assure seule la cohérence régionale et interrégionale des itinéraires à grande circulation et de leurs fonctionnalités dans une approche multimodale.

    Elle définit les priorités d’actions à moyen et à long terme sur son territoire pour ce qui concerne les infrastructures routières.

    En association avec l’Etat, dans le respect des compétences des départements, et en concertation avec les communes et leurs groupements, est chargée de élaboration du schéma régional des infrastructures et des transports constitue le volet « Infrastructures et transports » du schéma régional d’aménagement et de développement du territoire prévu à l’article 34 de la loi n° 83-8 du 7 janvier 1983 relative à la répartition de compétences entre les communes, les départements, les régions et l’Etat.

    Ce schéma pour Auxerre à horizon 2008 est clair :

    « Circulez à pied, il n’y à rien à voir » …

    **

    *

    … sauf peut-être au festival de la musique de film pour ceux qui ont la chance de pouvoir rester quatre jours sédentaires à Auxerre, pour les inactifs, pour ceux qui n‘ont pas besoin de prendre le train pour aller étudier ou travailler en dehors d‘Auxerre.

    Mais ceux qui persistent à vouloir habiter et vivre à Auxerre et qui ont besoin de prendre le train pour aller étudier ou travailler en dehors d‘Auxerre, les « migrants » ou « e-migrants journaliers », les abonnés « Bourgogne actif » , et bien ceux là méritent-ils encore d’habiter dans la Belle endormie ?

    **

    *

    D’ailleurs, entre « Ecorégion » et « Belle endormie » , il est curieux de constater que la dernière campagne de publicité télévisée pour les TER a été conçue spécialement pour le pays de l’auxerrois …

    **

    *

    Il suffit de cliquer ici pour le constater !

    Pour chasser la gazelle, vous faites comment ?

    http://www.sncf.fr/actu/actuTER.htm

    Pour choisir entre le Guépard ou la Belle … cliquer ici !

    http://www.bougeonsmieux.com/

    D. Doppler

Leave a Reply

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green

*