octobre 2017
L M M J V S D
« Jan    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Méta

Témoignage d’un Migrant Icaunais travaillant à Melun

Témoignage d’un Migrant Icaunais travaillant à Melun, je le remercie de son vécu et m’excuse du retard de diffusion sur le site (je fais un peu d’humour noir : il doit comme nous avoir l’habitude 😉 )

Je viens de prendre connaissance dans le TER de ce matin de votre projet de suppression de l’arrêt des TER semi-directs à Montereau, car peu utilisés par les Icaunais.

Je peux vous dire que je fais parti des Icaunais qui prennent le TER à Villeneuve La Guyard à 7h15 jusqu’à Montereau pour pouvoir avoir le train de correspondance à Montereau pour me rendre à Melun (et je ne suis pas le seul!).

Sans compter tous les autres Icaunais qui viennent prendre le train à la gare de Montereau pour se rendre à Paris.
 
J’espère que cette suggestion ne concerne pas les trains Laroche – Paris qui s’arrêtent dans toutes les gares de l’Yonne ainsi qu’à Montereau, car il s’agit des seuls trains que nous avons pour prendre nos correspondances à Montereau pour se rendre à Melun (idem pour le soir). Il s’agit du train de 7h15 à Villeneuve La Guyard pour le matin et du train de 18:24 à Montereau le soir. Nous mettons une heure de transport aller pour faire Villeneuve La Guyard- Melun au lieu de 30 minutes auparavant, alors si ces trains ne s’arrêtent plus à Montereau, qu’allons-nous faire?
 
En effet, le train qui existe à 7:39 à Villeneuve La Guyard et qui est omnibus jusqu’à Melun est en retard de plus de 5 minutes tous les matins, et ce depuis le 14 décembre, et donc impossible à prendre, compte tenu de mes horaires de travail.
 
S’il y avait une proposition à faire, nous préférerions que ces trains Laroche-Paris soient comme le train de 16h59 à Melun, et s’arrêtent à Montereau et à Melun.
 
De plus, il semblerait qu’une enquête soit en cours auprès des voyageurs, mais nous ne voyons jamais de questionnaire. Les Icaunais qui travaillent en Seine et Marne semblent être vraiment oubliés …  Pourtant, il résident bien dans l’Yonne! 
 
J’ai vu également sur le journal qu’une réunion se déroulera bientôt à Pont sur Yonne et j’aimerai bien y assister. Quelle sera la date?
 

Cordialement

N. G.

 Diffusion autorisée et mail reçu le Lundi 9 Février 2009

Pour information, le comité de ligne se déroulera à Pont Sur Yonne le 30 Mars à partir de 18 H 30.

Je joins aussi l’enquête du CO-DE-US : enquete-voyageurs CO-DE-US (il suffit de cliquer sur le lien et de le retourner à codeusassoc@voila.fr .)

Bien cordialement

3 comments to Témoignage d’un Migrant Icaunais travaillant à Melun

  • Le reveil du train

    Pour les trains qui partent de Paris à destination de Melun, Montereau, puis Joigny,Migennes, Auerre, Avallon, quand il n’y plus d eplaces assises ni débout dans le train, qui la SNCF fait-elle descendre pour laiser la place aux usagers qui se rendent à Melun et Montereau ?
    – les personnes disposant de titres de transports onéreux à destination de Auxerre, Avallon, Clamecy et Corbigy ?
    – les personnes disposant de titres d e transports pour Joigny et Migennes ?
    – les personnes disposant de titres de transports pour Etigny-Veron ?
    – les personnes qui voyagent avec des titres de transport à titre gratuit ?
    Tiens, cela serait rigolo que les personnes qui voyagent gratiitement laisent lmeurs places assises à celles qui paient  ?
    Y va falloir sérieusement ressortir la "Charte du service public SNCF" bien enterrée depuis le départ de Monsieur Louis Gallois ?
    C’était en novembre 2004, quand il y avait encore un pilote à bord !

  • usagersncfterbourgogne

    L’enquete du Codeus est un fait. L’enquête du CRB est en est un autre. Le distinguo: l’enquête du codeus 1 seul page, l’enquete du CRB 2 double page.
    L’enquete du Codeus se réalisée par le bénévolat des usagers appartenant au codeus dans les ter de la ligne en fonction des possibilités des usagers.
    L’enquete du CRB s’est réalisée dans les gares du nord de l’Yonne par des agents mandatés sous deux formes: l’enquete par telephone après avoir relevé les coordonnées des voyageurs sur les quais, l’enquete écrite sur les quais et à bord des ter. Cela s’est effectué aussi bien dans les gares des communes de moins de 6000 habitants que dans celles de moins de 50000 habitant.

  • Le reveil du train

    Et les usagers des gares du sud de l’Yonne, ils achètent des diligences ?

     

    Quand à la distinction entre gares au regard de l’intérêt général , régional ou territorial selon la population desservie, elle est inscrite dans le code général des collectivités territoriales que tout citoyen peu consulter sur le sie Légifrance.

     

    Il s’agit de l’article R1614-113 modifié par le  décret n°2003-592 du 2 juillet 2003 – art. 2.

    Sont considérées comme villes moyennes (Cités) toutes villes chef-lieu d’arrondissement et toute ville dont la population est supérieure à la moyenne des villes de la région sièges de sous-préfecture.

    De plus, l’annexe à la convention TER Bourgogne 2007-2013 dresse la liste des arrêts ferroviaires selon deux critéres gares et halte ferroviaire.

    Par conséquent l’intérêt général voudrait que chacune des villes moyennes du département soient reliées aux métropoles régionales limitrophes par des trains qui offrent un service identique au titre de l’égalité d’accès au service public.

     

    Or le seul critére pour évaluer un service ferroviare selble être la vitesse moyenne pour ralser un trajet.

     

    Commençons donc par relier les villes d’Avallon, Auxerre, Migennes, Joigny et Sens à Paris avec une vitesse moyenne de 110 kilométres par heure.

    Rappel :

     

    a) Au titre des chef-lieu d’arrondissement : Axerre, Avallon et Sens

    b) Au titre des zones uraines au sens INSEE pour la tranche de population entre 10 000 et 19 999 habitants : Joigny, Migennes

    Dans un secnd temps, lorsque la desserte des métropoles rgionales limitrophes de Paris et Dijon de ces villes sera garantie à 110 km/h par des trains Intercités, il conviendra, en cohérence avec le schéma des transports départementaux d’assurer la meilleure desserte possibles des villes de la  tranche de population comprise enetre 5 000 et 9 999 habitants soit Saint-Florentin, Tonerre et Villeneuve-sur-Yonne.

     

    Dans un troisème temps, il conviendra d’examiner la nature des trains qui pourraient desservir les unités urbaines de moins de 5000 habitants soit : Appoigny, Birienon-sur-Armaonçon, Monéteau, Pont-sur-Yonne, Saint-Julien-du-Sault et Villenive-la-Guard.

    Pour mémoire Chablis et Toucy.

     

    Une ention particculiére pour les zones urbaines situées dans un PTU (périmétre de transport urbain) desservies par des BUS urbain : elle devront opter soit pour le BUS urbain soit pour le TRAIN, mais pas les deux !

Leave a Reply

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green

*