octobre 2017
L M M J V S D
« Jan    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Méta

Compte-Rendu – Rencontre du Mardi 3 Février à Dijon

 Compte –Rendu succinct de la rencontre du mardi 3 février 10h30 à Dijon, avec le président de la Région Bourgogne suite a la réunion de Migennes du 26 janvier 2009.

Voici le compte-rendu de la rencontre entre le collectif triparti (Elus, Association, Syndicats cheminots), la SNCF et la région. Je remercie l’AIDUT de m’autoriser à publier leur compte-rendu.

Je vous invite à lire aussi celui du CAPAD : http://auxerrentrain.blogspot.com/2009/02/compte-rendu-reunion-du-3-fevrier-09-au.html

Association Icaunaise Des

Usagers des Transports

 

            AIDUT
logo_aidut
 

UN   TRAIN   DE   VIE

 

Compte -Rendu succinct de la rencontre du mardi 3 février 10h30 à Dijon, avec le président de la Région Bourgogne suite a la réunion de Migennes du 26 janvier 2009.

 

Moins d’une semaine après notre réunion à Migennes, le président de la région Bourgogne nous a reçus à Dijon au Conseil Régional.

Etaient présents pour les élus du CRB : Francois Patriat (président) ; Jean-Claude Lebrun (Vice-président) ; Guy Férez (Vice-président et maire d’Auxerre) et Daniel Paris (conseiller régional et maire de Sens)

Pour les techniciens du CRB : Didier Paris (directeur général CRB) ; Denis Gamard (Directeur Transport) ; Xavier Morel (Transports TER) ; Marie-Laure Journet (Transport tarification)

Pour le collectif Triparti de Migennes : L’ AIDUT : Pascal Nigout et Laurent Noret Vice-président ; Michel Leruen : Secrétaire adjoint. Le Codeus ; les maires de Migennes et Saint Martin du tertre ; le maire adjoint de Migennes, le syndicat SUD-Rail de Migennes.

Pour la SNCF : M. Charles Joder  (Directeur Régional)

La FNAUT Bourgogne et le CAPAD (Auxerre)

 

Le président Francois Patriat a introduit la réunion de ce jour et pourquoi il nous recevait, suivi d’une courte intervention du directeur de la SNCF qui a reconnu que la situation que nous vivons et avons vécu n’était pas normale…..

Le représentant de notre collectif a rappelé les faits, la situation dans laquelle se trouvent quelque 9700 usagers quotidiens des lignes TER icaunaises. Certains vivent des situations professionnelles du fait des retards répétitifs qui peuvent conduire leur employeur a se séparer d’eux du fait qu’ils habitent dans l’Yonne et que les trains sont constamment en retard depuis le 14 décembre 2008.

Le CAPAD a fait des propositions concernant les usagers d’Auxerre tel la correspondance à Migennes. Ils sont intervenus sur le fait que le temps de transport entre Auxerre et Paris soit rallongé, ainsi que sur la sous capacité des matériels actuels, les trains commandés, par le CRB, étant en cours de livraison (prévision : dernier semestre 2009)….

Le Codeus a précisé qu’il ne remettait pas en cause le cadencement.

L’AIDUT a tenu a rappelé que les retards ne date pas que du 14/12 sur cette ligne, que les conditions étaient déjà réunis avant. Nous sommes intervenus également pour supprimer l’arrêt en gare de Montereau des TER Semi Direct du matin et du soir, ceci dans un souci de sécurité et de manque de place dans ces rames Corails déjà pleine a Villeneuve la Guyard !!!

La FNAUT a redéfini les principes du cadencement et souligné le sous investissement de la SNCF et de l’Etat dans notre réseau ferroviaire vieillissant.

Sud-Rail SNCF a fait une démonstration à la SNCF et à l’ensemble de l’assemblée du manque de moyens évident qui conduit a cette situation dégradée d’aujourd’hui. Il a fait part des problèmes internes dont souffre cette entreprise, de l’absence de personnel la nuit en gare de Laroche-Migennes….

L’AIDUT a interpelé la SNCF sur sa responsabilité dans cette situation, en effet, la SNCF connaissait le cadencement et n’a pas anticipé dans différents domaines. Aujourd’hui elle a l’air de découvrir les problèmes au jour le jour…..L’AIDUT a précisé que l’atelier de Villeneuve Prairie n’est pas en capacité d’entretenir, en temps et en heure nos Corails réversibles, d’ou à nouveau, ces mise à quai tardives que l’on connaissait bien avant le 14 décembre…et qui perdurent encore…..

Le directeur de la SNCF est intervenu pour nous donner des débuts de réponse à nos problèmes. Il a précisé qu’il y avait 50% des locos en panne le 07/01/2009. La SNCF a rétabli la situation et maintenant (au 02/02/2009) ils ont 18 trains de disponible et une loco en réserve au cas où ?

Le collectif triparti a rappelé que c’était insuffisant et que ces réponses ne nous satisfaisaient pas du tout.

Le directeur général du CRB a rappelé que la région a signé un contrat avec la SNCF. A celle ci d’exploiter correctement et avec les moyens nécessaire pour la bonne application de ce contrat. Nos infrastructures ferroviaires sont en état moyen en Bourgogne. La région assuma sa responsabilité, a la SNCF d’assumer la sienne !

La SNCF s’engage à mettre en place un affichage et une diffusion aux associations de la régularité des TER. Nous avons rappelé notre demande que tous les TER soient suivis et non ceux des heures de pointe.

Guy Ferez a réaffirmé, pour les élus du CRB, l’engagement fort de la région en direction des transports ferroviaires en Bourgogne. Il a demandé à la SNCF de traiter les usagers TER comme elle traite ceux du TGV !! Il a demandé que RFF soit signataire du contrat avec la région car celle ci a une part de responsabilité du fait du manque d’investissement et de renouvellement de nos installations ferroviaires (voies et caténaires) par RFF

Suite a une nouvelle interpellation de l’AIDUT, le directeur SNCF à affirmé que Villeneuve Prairie avait les moyens nécessaires a l’entretien des rames Corails réversibles de nos lignes. Dont acte…

Sur demande des associations d’usagers il a fait part d’un projet de remboursement à hauteur de 20% des abonnements SNCF et Pass-Bourgogne pour la période de janvier 2009.

Le collectif a réagi en précisant que des mesures avaient été prises a St Lazare bien supérieure a 20%. Ce point sera donc réexaminé par la SNCF.

Le président Francois Patriat a précisé je cite : « nous exigeons, nous demandons, nous payons mais nous n’avons pas d’autres moyens ». Il a noté une colère justifiée et réelle dans les propos des associations, des élus, du collectif triparti. Il a ensuite exigé de la SNCF de mettre en place un plan de redressement sous 8 jours.

Il a également proposé une qu’une enquête soit réalisée au bout de 6 mois de fonctionnement. Les associations seront associées à cette enquête.

Il faut que la SNCF mette des moyens en rapport avec cette situation de crise que nous traversons. Il a regretté que cela se passe ainsi alors que la région avait longuement réfléchis avec la SNCF à la mise en place de ce cadencement. Il a précisé qu’il a envoyé un courrier, la semaine dernière, au Directeur général de la SNCF (M. Guillaume Pepy) en lui demandant de corriger rapidement ces disfonctionnement qui n’auraient pas du arriver et en lui demandant d’assumer les remboursements des usagers.

Le collectif s’est joint a cette demande  de rétablir la situation normale d’exploitation des TER sous 8 jours et a précisé que nous serons extrêmement vigilant quand a son application, bien entendu.

Enfin l’AIDUT est intervenu pour que la SNCF mette de l’information, de la vente de billets et bien sur, du personnel, dans les petites gares de l’Yonne ceci afin que les usagers prennent les trains TER qui s’arrêtent à présent dans ces gares. Il a également rappelé l’engagement de l’ancienne directrice régionale Mme Baud) prise lors d’un comité de ligne a Sens en novembre 2006, et  précisant qu’aucune gare ne verrait de suppressions de poste. On en est loin aujourd’hui.

Le collectif a décidé de se revoir sous peu afin de faire le point sur les mesures concrètes qui auront été bien été prises par l’entreprise SNCF.

 

Fin à 12h45

 

Pour le bureau de l’AIDUT

Pascal Nigout

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Correspondance : AIDUT BP 342 – 89103 SENS – CEDEX

Courriel : aidut@orange.fr

 

Source : aidut

1 comment to Compte-Rendu – Rencontre du Mardi 3 Février à Dijon

  • Le reveil du train

    Je note, je note … et on en recause dans 6 mois …

    Pendant ce temps là page page 21 du document public du plan de relance du CIACT du 2 février( C comme compétitivité des territoires ?) indique que pour 2009-2013 9,2 millions d’euros d’autorisation d’engagement de dépense sur les 36 kilométres de Cravant Clamecy et Cravant Avallon sont ajoutés aux 6 millions déjà prévus depuis 2007,

    Ce qui fait un total :

    – de 3,8 millions d’euros de crédit de paiement sur 2009 pour Cravant-Clamecy et Cravant-Avallon,

    – de 5,0 millions d’euros de crédits de paiement en 2010 pour Cravant-Clamecy et Cravant-Avallon,

    Et rien sur Auxerre-Migennes pendant la période 2007-2013 !

    F. PATRIAT aura tenu ses promesses faite en 2005 en comité de ligne à Sens : pendant son mandat il n’y aura pas 1 seul euro de dépensé sur Auxerre-Migennes !

    Pour l’immédiat opérationnel, toujours pas de rétablissement des deux trains directs Auxerre-Paris en 1h35 qui fonctionnaient parfaitement entre 2002 et 2008.

    Sans amélioration de la signalisation les promesses sur la fiabilité des horaires de corresposance fixés depuis le 14 décembre sont illusoires…

    Tant que les trains ne seront pas direct sans rupture de charge à Migennes, toute amélioration est illusion.

    Donc pour la compétitivité de l’auxerrois comparée à celle du sénonais et de l’avallonais il n’y a pas photo,
    Auxerre reste à quai une fois de plus !

    Pour le reste, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, on note, on note … et on se revoit pour en causer dans 6 mois …

    Tu causes, tu causes ?

    De qui se moque-t-on ?

Leave a Reply

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green

*