octobre 2017
L M M J V S D
« Jan    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Méta

Janvier 2003 – C’était il y a 6 ans déjà –

Le voyage inaugural du train n° 911157 direct Paris-Auxerre en 1 heure 35 minutes le soir, en heure de pointe !

Le soir du 8 janvier 2003 a eu lieu le voyage inaugural du nouveau train qui effectuait le trajet en 1 heure et 35 minutes pour un départ de Paris à 16 h41 et une arrivée à Auxerre à 18h16.

Le même train aura fonctionné régulièrement jusqu’au 13 décembre 2008 en effectuant son trajet en 1 heure 38 soit trois minutes supplémentaires pour un départ de Paris à 16h38 et une arrivée à Auxerre à 18h16.

 Ce service donnait satisfaction à toutes celles et ceux qui ont la chance de pouvoir quitter leur lieu de travail parisiens à 16 heures (donc celles et ceux qui arrivent à Paris le matin à 8 heures).

Hé bien ce service aura été maintenu 6 ans alors qu’il avait atteint un taux de ponctualité proche de 100 % sur l’année 2008 !

Il fallait donc que cela change, car cela n’était pas normal ?

Depuis le 14 décembre 2009, pour effectuer le même trajet dans la même tranche horaire de pointe ( avec un départ du bureau à 16 heures, sauf à travailler gare de Paris-Lyon, gare d’Austerlitz ou à Villeneuve-Saint-Georges, il imposible de prendre un train à 16h13 en gare de Paris-Bercy), il faut donc désormais partir de Paris à 17h13 pour une arrivée à Auxerre à 19h14 soit :

(1) un temps de trajet augmenté de 23 minutes,

(2) untemps de trajet porté à 2 heures et 1 minute ,

(3) mais surtout une amplitude pendulaire augmentée de 1 heure (19h14 au lieu de 18h16),

le tout pour justifier une correspondance de 13 minutes à Migennes calculée pour attente d’autres trains de Dijon et omnibus Paris-Migennes en retard chronique.

Les mères de famille apprécient particulièrement.

Les pères de famille qui s’occupaient des devoirs des enfants aussi. !

Les parents qui élèvent seuls leurs enfants encore plus !

Comprenne qui pourra les raisons du changement concernant ce train ?

Sauf peut-être un début d’explication dans l’Yonne républicaine du 24 janvier 2009, Monsieur jean-Claude Lebrun, vice-président du conseil régional de Bourgogne chargé des transports confirme que s’il a travaillé avec la région Ile de France pour définir les nouveaux horaires il a également travaillé avec les associations d’usagers ?

Que pouvons attendre des rencontres programmées par M. Lebrun avec les mêmes associations d’usagers alors qu’il précise d’amblée que s’il apportra un certain nombre de réponses, il ne pourra pas satisfaire les demandes de chaque voyageur car c’est l’intêret général qui prévaut.

Il sera intéressant d’observer les nouveaux arguments présentés par les mêmes associations d’usagers un an après … ?

A moins qu’un Réseau d’Usagers NI mandataires associatifs, NI mandataires syndicaux, NI mandataires politiques, NI élus locaux et NI cheminots retraités ou bien travaillant dans les gares et centres d’exploitation d’Ile de France, un tel réseau n’arrive à faire prendre en compte des situations réelles, comme celles des personnes qui auront été licenciées quand leur employeur aura eu connaissance des cadences imposées par la nouvelle amplitude pendulaire TTC entre heure de départ en gare le matin, et heure d’arrivée en gare le soir, amplitude TTC (Temps de Transport Compris) déjà notoirement augmentée en cas de respect des horaires annoncés, mais durée TTC à laquelle il convient « en plus en plus » d’ajouter les nouveaux aléas pour retards systématiques constatés depuis maintenant un mois et demi ?

Les associations qui ont été associées à la définition des nouveaux horaires depuis un an vont-elles se déjuger ?

Que nenni !

En Irlande un viel adage dit que « les routes ne sont pas tracées par les ingénieurs, mais par les ânes » !

Hé bien, si le dispostif triparties « autorité organisatrice », « entreprise de transport » et « associations reconnues » ne fonctionne pas, et si des acteurs « institutionnels et professionnels » ne réussissent pas à se mettre d’accord entre eux malgré « la cadences des tables rondes à tirer dans les coins », alors que la parole soit donnée directement aux « ânes » icaunais RéUNIs !

Un « âne » parmi les « ânes ».

chronique-ter-bourgogne-4-voyage-inaugural-direct-paris-auxerre

Leave a Reply

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green

*